Interview croisée : Hugo DUVAL / David ANGOT

US VenellesPar Usvenelles

Interview croisée : Hugo DUVAL / David ANGOT

 

Cette saison, l’USV a franchi un cap en recrutant un Directeur Général et un Directeur Sportif. Deux jeunes (28 et 29 ans) motivés et passionnés, qui ont la même ambition : structurer le club, le développer, le faire progresser et le pérenniser, en s’appuyant sur les bases solides forgées jusqu’ici par l’équipe dirigeante, sur leur expérience professionnelle et sportive à chacun, et sur la construction d’un « esprit club ».

Retrouvez Hugo DUVAL et David ANGOT dans cette interview croisée : bilan de la demi-saison, événements, nouveautés, projets,… tous les sujets sont abordés, pour en savoir un peu plus sur eux, et sur ce que nous réserve 2018 !

Dans quelques jours, c’est la reprise, quel bilan peut-on faire à la mi-saison?

Hugo : Avant de commencer, j’aimerais en profiter pour souhaiter une excellente année 2018 à tout le monde ! Sur le plan sportif, je vais laisser à David le soin de répondre, même si pour ma part le bilan est positif. Sur l’extra-sportif, c’est prometteur, car nous avons réussi à organiser une manifestation par mois pour tous nos adhérents, avec une belle soirée pour lancer la saison, et deux journées consacrées à la culture et à la sensibilisation au handicap. On a également mis l’accent sur la communication, avec plus de contenus et l’ouverture d’un compte Instagram. Enfin, on a terminé l’année par le lancement du club des partenaires. Petit à petit on progresse, on se développe, on se structure…

David : On peut dire à mi-saison que les choses se mettent en place. Il y a une certaine émulation au club avec des personnes qui s’investissent au quotidien et ce, à tous les niveaux, donc forcément de ce côté-là les voyants sont au vert. Après pour parler du sportif un peu plus précisément, les résultats sont à la hauteur de nos attentes en foot à 11 et nos équipes sont bien positionnées. Pour moi, le bilan est très positif et des accessions en niveau supérieur seront les cerises sur le gâteau, je pense notamment à nos u15 qui joue la montée en DHR ou à nos u19 (2) pour une montée en Excellence. En revanche le niveau du foot animation est en dessous de celui de nos équipes à 11. On a donc un travail à approfondir sur ces catégories-là afin d’alimenter nos équipes à 11 comme il faut par un maximum de joueurs « club ». Une belle deuxième partie de saison s’annonce, et j’en profite pour souhaiter une belle année 2018 à tous nos licenciés !

On a pu lire sur les RS que des joueurs avaient passés des tests de détections. Vous pouvez en dire plus ?

Hugo : C’est toujours agréable de voir que nos jeunes ont la chance de passer des détections pour le pôle espoir ou pour les équipes de Méditerranée. C’est valorisant, ça veut dire que la formation à l’USV est de qualité, et que nos éducateurs font du bon travail.

David : En effet, Nous avons Marion GROS, la gardienne de nos u15 excellence qui est toute proche d’une sélection en équipe nationale. On a aussi Farès BENAHMED, également U15, toujours en course pour faire partie de la sélection méditerranéenne. Nous avons également d’autres éléments qui attirent le regard des équipes pro, et un joueur U13 qui, on l’espère, intégrera le pôle espoirs malgré une rude concurrence. C’est toujours valorisant pour un club comme le nôtre, mais on ne doit pas s’arrêter là, pour que d’autres aient aussi la possibilité de faire parler d’eux dans le futur.

Vous organisez 4 tournois dès le mois de Mai prochain, on a l’impression que le club se dynamise depuis la saison dernière?

Hugo : La dynamique est toujours la même, c’est juste que le fait qu’on soit aujourd’hui présents au quotidien avec David nous permet d’abattre plus de travail. On peut du coup prévoir nos tournois en amont, avec des versions nouvelles cette année, ça va vraiment être sympa ! Puis le but aussi c’est que toutes les petites catégories puissent jouer le tournoi du club !

David : Tout à fait. Mais en même temps cela correspond à la vision que nous avons pour définir un club comme le nôtre et comme on souhaite qu’il soit. Ce que je veux dire c’est que le siège doit être un lieu de vie, de rencontre, de partage où il se passe beaucoup de choses. Notre club est un superbe vecteur social qui se doit de remplir cette mission, et les tournois en font partie.

On a lu dans la presse et sur RS des opérations tel que le partenariat avec le Mucem, et le club handisport. C’est important de pouvoir participer à des manifestations extra sportives ?

Hugo : C’est l’essence même de notre projet associatif. Le sportif tient un rôle très important, c’est notre activité principale. Mais tous les autres volets : social, éducatif et citoyen, et économique, sont également indispensables pour le développer du club. On mène tout de front, c’est comme ça qu’on grandira ! Mais du coup c’est super sympa de pouvoir amener une centaine d’enfants au Mucem, et de passer la journée après avec tous les parents, tout comme on a pris plaisir à accueillir nos amis du club handisport Aixois pour une journée de sensibilisation au handicap. Ce sont des bons moments, et je pense que c’est aussi notre mission ! 2018 réserve aussi son lot de manifestations… surprise !

On a également lancé le club des partenaires en compagnie de l’ancien Rugbyman Eric CHAMP, le 21 Décembre, c’était top ! Il faut maintenant que ça vive, mais c’est forcément un atout pour le futur, car notre développement passe par les ressources matérielles, financières, les nouvelles idées, les projets, le réseau…

David : Vous évoquiez plus haut les tournois mais il ne faut pas oublier tout le reste comme par exemple notre partenariat avec le Mucem, notre participation à la semaine du handicap et pleins d’autres manifestations comme celles-ci. Il est important de prendre plaisir à se retrouver ou à se mobiliser pour des causes qui en valent vraiment la peine. Et le côté ambitieux sportivement de notre club ne doit pas occulter le fait que l’humain doit rester central à l’USV. L’un ne peut pas aller sans l’autre !

Dans 5 ans on refait un bilan, comment vous voyez le club ?

Hugo : Je le vois plus grand, plus fort… Dans 5 ans, toutes nos équipes doivent être au niveau régional, de U15 au seniors. Pour les plus jeunes, il faudra qu’on soit encore meilleurs sur la formation, d’une part parce que c’est le meilleur moyen de fidéliser nos jeunes, et d’autre part parce que si nous voulons rester à un bon niveau, nous aurons besoin des bons joueurs que l’on aura formés.

Je le vois accompagné par des belles entreprises et des partenaires engagés, qui participent, avec nous,  au développement des ressources du club. C’est essentiel pour continuer à fournir une prestation de qualité pour nos adhérents, pour organiser des grandes manifestations, pour amener les jeunes en sorties, pour faire des tournois plus prestigieux, pour équiper le siège, et pourquoi pas ouvrir un poste ou deux.

Je le vois également équipé d’un deuxième terrain synthétique, ce qui nous permettra de grandir aussi en nombre de licenciés, tout en assurant une pratique plus  efficace. On pourra également développer une section féminine et une école de gardien…

David : Je le vois le plus haut possible, je n’ai pas de limite à vrai dire. Cela prendra le temps qu’il faudra mais le plus important c’est que chaque année un nouveau palier soit franchi. Quand je parle de palier ce n’est pas seulement sur le plan sportif mais aussi sur le plan des infrastructures, sur le plan financier etc… rien ne doit être négligé et l’ensemble doit progresser en même temps.

Mais tout cela sans oublier la  philosophie du club qui est avant tout l’humilité et de ne jamais oublier d’où l’on vient. De ne jamais se prendre pour ce que l’on n’est pas, en conservant notre identité et nos valeurs en toutes circonstances. Je me répète encore une fois mais l’humain doit rester central à l’USV. Nous devons faire en sorte que nos dirigeants / éducateurs / parents / joueurs / sympathisants et surtout nos bénévoles se sentent bien au club et prennent plaisir à s’y retrouver pour y passer du temps.

 

Et plus personnellement, vous pouvez nous en dire plus sur votre passé à l’USV ?

Hugo : J’ai commencé à l’USV j’avais 5 ans, en débutant, saison 1994-1995. J’ai joué une quinzaine d’années sous les couleurs du club, jusqu’en seniors, avec François DURAND pour la montée en PHB. De très bons souvenirs, dans toutes les catégories… Et maintenant je suis content de pouvoir œuvrer chaque jour au développement du club, avec une équipe de personnes motivées, et passionnées ! On va faire de belles choses !

David : Au départ, j’étais président d’un club de futsal vers Martigues, avant de débarquer sur Aix pour suivre ma copine de l’époque. J’étais assistant d’éducation au collège St Eutrope, et plusieurs petits de venelles m’ont expliqué qu’il manquait un entraîneur et des joueurs en u15 pour la deuxième équipe. Je prends donc contact avec le club pour donner un coup de main et depuis je n’en suis plus parti. Depuis que je suis ici en 2011, j’ai eu la chance de réussir 5 montées, dont la dernière l’an passé avec les U19, en DHR.

 

(Une interview réalisée par Bastien PORTELLI, Responsable Communication)

Partagez la nouvelle ..

À propos de l’auteur

US Venelles

administrator

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

accumsan mattis eleifend Aliquam diam amet, nunc